RUFFEY SAINTE MARIE FOOTBALL CLUB : site officiel du club de foot de RUFFEY LES BEAUNE - footeo

Ruffey-lès-Beaune : le club de football crée son propre album de vignettes

10 novembre 2017 - 08:43

                     

christ.jpgdav.jpgpresi.jpgsenior.jpgu13.jpgu18.jpgu6.jpg 

Mardi soir, la pluie et le froid n’ont pas freiné les joueurs du Ruffey- Sainte-Marie football-club. Pour une fois, le défi n’était pas sur le terrain, mais dans l’organisation d’une séance photo géante. « Les gars, silence ! », crie un bénévole du club, entouré d’enfants. « On n’a pas assez de maillots. On va devoir les échanger. »

Portraits à la chaîne dans les vestiaires

Après avoir été photographiés en équipe sur la pelouse du stade Pierre-Joigneaux, les enfants sont passés, un par un, devant l’objectif pour se faire tirer un portrait qui deviendra bientôt une vignette autocollante. Comme leurs idoles, les jeunes joueurs de l’école de foot et leurs aînés vont être figés sur papier glacé. Une idée venue du président du club, Bruno Muccini. Grand sourire et dégaine de footballeur des années 1980, le dirigeant tente de discipliner ses troupes les plus jeunes : « J’essaie de faire plaisir aux enfants. Notre école de foot est pleine à craquer ! Et je pense que l’album ne va pas arranger les choses ».

Au club depuis trente années, le président a eu l’idée en voyant l’offre sur Internet de la société italo-suisse Akinda. « Nous ne faisons aucun investissement. Il faut juste leur fournir le logo du club, des images de jeu et du stade pour les fonds de pages. » Le reste, c’est Romain Balloux qui s’en charge. Ce jeune intérimaire de 18 ans, originaire de Combertault, est missionné par une agence pour prendre les clichés qui deviendront des vignettes à collectionner et à coller. « Je prends tout le monde deux fois. J’envoie le tout à la société et, après, ils gèrent », souffle le photographe d’un soir, une goutte de sueur sur le front.

Un club entier mobilisé

Pour ne rater personne, tout le club s’est mobilisé. Chrystelle Rossignol, responsable des jeunes, tient avec Anne-Lise Dubuc un listing très précis des joueurs, qu’elle biffe au fur et à mesure. « Je n’en ai pas dormi les deux dernières nuits », sourit la bénévole, les yeux rouges, pendant que plusieurs dizaines de personnes se restaurent autour du club-house. « C’est une bonne initiative. On va pouvoir connaître les gens grâce à l’album », observe un parent. À côté, un autre père de famille prépare déjà son coup : « C’est tellement sympa pour nos enfants… Je vais le garder en collector pour le ressortir dans dix ans ».

De mémoire de footballeur rufféen, il n’y a jamais eu autant de monde au stade local. « Il y a eu des hauts et des bas. À une époque, nous avions trois équipes seniors. Cette année, on a eu du mal à en avoir une. Heureusement, nous avons une entente avec Chassagne pour les U18, les féminines et les seniors », détaille le président, qui vient d’investir 3 000 € pour sabler le terrain principal. « Dans un budget d’à peu près 15 000 €, c’est un bel investissement, mais on se débrouille. » Au vu des sourires et de l’enthousiasme que provoque la future sortie de leur album, ils se débrouillent plutôt bien.

Commentaires

  • MICKAEL MAIRE
    13 août

    MICKAEL MAIRE

    Dirigeant

    38 ans